Olivier Roland - tagged with blogs http://www.olivier-roland.fr/feed en-us http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss Sweetcron o.roland@technosmart.net Référencer son site web ou blog en 2014: Le mythe brisé de ce que « tout le monde sait » http://www.olivier-roland.fr/items/view/3178/Rfrencer-son-site-web-ou-blog-en-2014-Le-mythe-bris-de-ce-que-tout-le-monde-sait

TweetEn matière de référencement et des techniques utilisées, j’ai toujours été très conservateur : je reste persuadé que la meilleure solution à long terme pour le trafic d’un blog est de ne pas utiliser des techniques interdites par Google et de se focaliser sur la création de contenu de qualité, en incitant nos lecteurs à […]

]]>
Wed, 12 Feb 2014 17:00:00 +0100 http://www.olivier-roland.fr/items/view/3178/Rfrencer-son-site-web-ou-blog-en-2014-Le-mythe-bris-de-ce-que-tout-le-monde-sait
Interview : Comment Pat Flynn gagne 20 000$ par mois avec son blog http://www.olivier-roland.fr/items/view/265/Interview-Comment-Pat-Flynn-gagne-20-000-par-mois-avec-son-blog

Lorsque je suis allé à San Diego, j’ai eu la chance de rencontrer Pat Flynn du blog The Smart Passive Income, dont j’ai déjà parlé dans mon article 5 blogs Anglo-Saxons étonnants à suivre pour découvrir des entrepreneurs qui bougent, et j’en ai profité pour l’interviewer. Nous parlons entre autre choses de son succès, de comment il en est arrivé là, et du temps qu’il passe chaque semaine sur son blog et ses autres projets :

*** Soyez sûr que les sous-titres en Français sont bien activés ! Si ne c’est pas le cas, cliquez sur dans la barre juste en dessous de la vidéo ! L’icône se colorera alors en rouge : ***

Transcription texte de l’interview : Olivier Roland : Bonjour Pat, tu es connu pour ton blog, "The Smart Passive Income", dans lequel tu partages tes techniques pour créer un revenu passif sur Internet. Avant de commencer cette interview, est-ce que tu peux nous dire quel est le trafic mensuel sur ton blog et combien d’argent tu gagnes en moyenne pour que nos auditeurs puissent avoir une idée de ton succès ? Pat Flynn : Bien sûr, j’ai environ 6000 visiteurs quotidiens sur le blog, et le revenu mensuel est variable, et il a augmenté depuis mes débuts, il y a 3 ans. Mais, je dirais entre 25 et 30 000 $ US par mois. Oui, je suis très heureux et chanceux d’en être là, et je suis toujours content de partager mon histoire, alors, merci pour cette interview. Olivier Roland : Je suis aussi très content d’être avec toi, car j’ai envie de montrer à mes lecteurs français le succès d’autres blogueurs. Pour le moment, il y a surtout des blogueurs américains, et assez peu de français, mais je veux changer cela. Alors… écoutez bien ce que Pat va nous dire !
Est-ce que tu peux nous raconter tes débuts sur Internet? Pat Flynn : Bien sûr, il vaut mieux commencer juste après l’université je venais d’obtenir mon diplôme d’architecte et j’ai commencé à travailler dans un cabinet et j’adorais ce boulot. Je voulais être un architecte pour le reste de ma vie, c’était ma passion… Et, en 2008, aux Etats-Unis, la situation économique était terrible, comme partout dans le monde d’ailleurs, de nombreuses personnes ont perdu leurs emplois… et ça a été mon cas. Ça a été une période très difficile pour moi, j’ai perdu mon boulot alors que j’allais me marier, et je voulais pouvoir subvenir aux besoins de ma future famille, et je ne savais pas quoi faire pour m’en sortir financièrement, et, par chance, lorsque je travaillais, j’avais créé ce blog, pour cet examen que je devais passer, Le L.E.E.D, "Leadership in Energy and Environmental Design". En gros, il s’agit d’un examen d’architecture qui se concentre sur le développement durable, les bâtiments écologiques, etc. J’avais créé ce site, pour réunir toutes mes notes car je voyageais beaucoup et mes bouquins étaient très lourds, alors, j’ai mis mes notes online, pour pouvoir y accéder de n’importe où, et j’ai également proposé aux collègues qui passaient aussi cet examen d’avoir accès au site. Nous avons tous passé l’examen avec succès, et je n’ai plus touché à ce blog et je n’ai jamais pensé que je pouvais gagner de l’argent avec. Mais, c’est quand j’ai perdu mon emploi, que j’ai découvert le marketing Internet, et, on m’a encouragé à tenter ma chance. J’écoutais les podcasts de personnes qui avaient eu du succès online, et, avant, je les écoutais pour le plaisir, mais, à ce moment-là, j’avais besoin de gagner de l’argent, et j’avais déjà ce blog, et je me suis dit que je devais tenter ma chance, je n’avais pas d’autre option. Et c’était vraiment le cas car, dans le secteur de l’architecture, il n’y avait pas d’embauches, on continuait à renvoyer les gens. Alors, je pouvais soit bosser au McDo, soit tenter le marketing Internet. Une des premières choses que j’ai faites a été de proposer une section "commentaires" et aussi consulter le trafic réel sur mon site, sans en attendre grand chose en fait. Et, le jour suivant, j’apprenais que des milliers de gens du monde entier venaient sur mon site chaque jour. En fait, je ne savais pas que c’était un examen mondial, des gens de partout, jusqu’à 5000 visiteurs par jour, utilisaient mes notes pour passer cet examen. Olivier Roland : Et tu ne le savais pas? Pat Flynn : Non, je ne le savais pas. Et ça m’a plutôt effrayé au début, je n’y connaissais rien en mots-clés ou sur Google, mais, apparemment, Google avait trouvé toutes les informations que j’avais dans mes notes et, les gens pouvaient les trouver par l’intermédiaire de Google. J’avais tout ce traffic, et j’ai essayé d’en apprendre autant que possible sur le marketing Internet. Tout d’abord, j’ai mis des pubs sur le site avec google AdSense. Je me souviens du tout premier clic, j’ai gagné environ 25 cents. Evidemment, ça n’est pas grand chose… Mais ça t’a montré qu’on peut gagner de l’argent avec Internet. Oui! Et c’est vraiment ce qui a tout changé pour moi, Alors j’ai exploré les possibilités de mon site, j’ai optimisé les publicités, leurs emplacements, etc. Et, je gagnais entre 20 et 30 $ par mois, ce qui n’est pas beaucoup, une fois encore, mais, c’était un début, et j’ai vu ça comme un encouragement, pour continuer à apprendre. Et, ensuite, j’ai contacté les entreprises qui étaient liées à cet examen pour leur proposer de faire de la pub sur le site. Je leur louais des espaces publicitaires pour 100 ou 200 $ par mois. J’ai eu quelques clients , et je gagnais alors 300 ou 400 $ par mois, ce qui est très bien, mais toujours insuffisant pour en vivre. Olivier Roland : C’était quand? Pat Flynn : C’était pendant l’été 2008. Et c’est là que j’ai rejoint le "Mastermind Group", pour en apprendre autant que possible et ces experts me disaient donc ce que je devais faire et un d’entre eux m’a dit que je devrais écrire un e-book. “Tu as beaucoup de traffic, tu as déjà toutes les informations, mets tout ça dans un e-book et vend-le pour 20, 30 ou 40 $”. Et tout d’abord, je n’étais pas emballé, ça avait l’air d’être beaucoup de travail, je ne savais pas comment le faire mais j’ai continué à me renseigner sur la marche à suivre, et, je me suis lancé. En 6 semaines j’avais terminé mon e-book, je l’ai vendu sur mon site, et le premier mois, j’ai gagné 8000 $ avec ce seul e-book, qui faisait 50 pages. Et, le mois suivant, j’ai gagné 10 000 $, puis 12 000 le mois d’après… Je suis alors revenu au Mastermind Group, en leur disant : "Merci, vous m’avez tellement aidé… qu’est-ce que je fais maintenant?" Je voulais aller encore plus loin. et, celui qui m’avait dit de faire un e-book m’a dit de faire un audio-book : "Enregistre ton livre en MP3 et vend-le avec ton e-book." J’ai suivi son conseil, et mes revenus ont doublé je gagnais 18, 19 000 $ par mois, et, en mars 2009, je venais de me marier, et je suis parti pendant 2 semaines à Hawaii, et j’ai gagné un record de 30 000 $ ce mois-là, en revenu passif principalement, ce qui signifie que je peux gagner cette somme sans avoir à être présent : j’étais à Hawaii pendant deux semaines et j’ai gagné 30 000 $. J’ai été payé pour partir en lune de miel !
Je n’arrivais pas à y croire. C’était génial. Et ça s’est passé ainsi grâce au fonctionnement de mon site qui se base sur le modèle de Tim Ferriss pour "la semaine de 4 heures", créer quelque chose qui peut être automatisé, qui n’ait pas besoin de vous que vous le faisiez en sous-traitant ou avec des assistants virtuels, etc. Créer un business qui puisse fonctionner sans vous. Et c’est ce que j’ai fait, les gens peuvent venir sur mon site, et acheter mon e-book qui leur est livré directement par email et l’argent arrive sur mon compte. Je n’ai pas besoin d’être là, je n’ai rien à faire, je me lève le matin et il y a de l’argent sur mon compte. Olivier Roland : Tu gagnes de l’argent en dormant ! Pat Flynn : Oui, c’est ça. Je n’aurai jamais pensé ça possible mais c’est ce qui se passe… et à ce moment-là, je m’en sortais si bien, et j’étais si heureux de ce qui m’arrivait, le marketing Internet et mon blog ont changé ma vie alors, j’ai lancé le site web, dont tu parlais précédemment, "Smart Passive Income" et c’est là que je parle de mon expérience, de mon autre business, j’explique pourquoi il a eu du succès et j’essaie d’aider les autres à trouver ce pour quoi ils sont doués, pour leur faire gagner de l’argent grâce à leurs passions, en mettant en avant l’idée qu’il faut automatiser son business. Et… tout ça s’est fait très lentement j’ai voulu abandonner ce blog très souvent. Olivier Roland : Vraiment? Pat Flynn : Oui, absolument. J’ai presque tout arrêté 3 ou 4 fois, parce que j’avais pas assez de traffic, les commentaires venaient toujours des mêmes personnes, je ne renouvelais pas mon public. Olivier Roland : Tu l’as créé quand? Pat Flynn : En octobre 2008. Pendant un an, il y a eu très peu de traffic, très peu d’interactions et, après un certain temps, ça a commencé à marcher, sans que je fasse rien de spécial. Des gens ont trouvé mon site, l’ont partagé autour d’eux, et c’était parti. Yaro a parlé de moi dans "Entrepreneurs Journey" et aussi Darren Rowse sur ProBlogger.net, un des plus importants blogs au monde. Le public a appris mon existence, et les choses ont décollé. Et, j’ai aussi une chaine sur Youtube qui a beaucoup de succès. Certaines de mes vidéos ont jusqu’à 700 000 vues maintenant, J’ai aussi mon podcast sur iTunes… iTunes m’aide beaucoup à trouver de nouveaux publics et à partager mon histoire et mes expériences, et maintenant, le blog "Smart Passive Income" gagne plus de 20 000 $ par mois. Olivier Roland : Mais, au début, tu ne pensais pas pouvoir gagner d’argent avec? Pat Flynn : Non, je ne l’ai pas créé pour gagner de l’argent, simplement comme un moyen de partage comme pour le premier site, et les gens aiment lorsque l’on partage des informations, comme tu le fais avec ton public, et beaucoup de ces gens, pas tous bien sûr, voudront vous récompenser en achetant tes produits, ou en cliquant sur un lien affilié ou en partageant ton site avec quelqu’un qui achètera tes produits Olivier Roland : Oui, c’est vrai. Lorsque l’on crée un bon contenu, les gens veulent vous récompenser. Avec mon premier produit "Agir et Réussir" certaines personnes voulaient seulement me remercier, elles me disaient: "Olivier, je n’ai pas vraiment besoin de ton produit… mais je vais l’acheter quand même pour te remercier.” Pat Flynn : Oui, ça m’est arrivé aussi. Olivier Roland : Toi, aussi? Donc, c’est très important de proposer un contenu de qualité. Tu as partagé beaucoup de choses intéressantes avec nous, et tout d’abord, le fait que tu n’as pas beaucoup travaillé pour mettre tes notes sur le Web. Tu aurais pu garder tes notes sur ton ordinateur et ne jamais les publier. Mais, tu as choisi de les publier et je pense que beaucoup de gens peuvent faire la même chose. C’est un bon point de départ. Beaucoup de gens ont déjà de bons contenus sur leurs ordinateurs et ils ne pensent pas à les publier sur un blog Pat Flynn : Oui, tu as tout à fait raison Olivier Roland : Oui, et vous pouvez faire ça, si vous avez déjà des choses qui marchent pour vous et vous n’avez plus qu’à les publier ça vous prendra 5 minutes, et Google vous enverra du trafic, et vous aurez peut-être une bonne surprise comme Pat Pat Flynn : Oui, c’était une très bonne surprise. Ça prend du temps. Quand je raconte mon histoire, on me dit, Waouw, un jour tu écris un e-book, et tout à coup, tu as plein d’argent. Mais, en réalité, j’avais ce blog avec mes notes sur l’examen pendant un an avant, et… tout se passait sans que je le sache et, c’est seulement une fois que j’avais construit cette confiance que j’étais devenu un expert, car personne n’écrivait sur ce sujet, j’étais le seul. On me voyait comme un expert, et quand j’ai sorti mon livre, il s’est très vite vendu car, tout d’abord, le contenu gratuit était très bon donc, les gens se disaient, “si le contenu gratuit est bon, le contenu payant doit être excellent”. Et, ensuite, comme tu l’as dit, ils voulaient me remercier de les avoir aidé à passer l’examen. Certains l’avaient déjà passé, et ont quand même acheté le livre. Donc, faire quelque chose, et le publier online, pour votre public, pour Google… Allez-y. Olivier Roland : Passez à l’action! Pat Flynn : Oui, exactement. Olivier Roland : Ok. Donc, tu expliques sur ton blog comment gagner de l’argent sur Internet, mais, surtout, comment le faire passivement, ou aussi passivement que possible. Alors, est-ce que tu peux nous dire combien d’heures tu travailles par semaine? Pat Flynn : C’est une question difficile, car je travaille très dur en ce moment, mais, sur de nouveaux projets, pour des choses que je crée, pour qu’elles soient automatisées à l’avenir. Alors, je pourrais ne pas le faire, et ne travailler qu’1 ou 2 heures par semaine, et toujours gagner entre 20 et 30 000 $ par mois. J’essaie de ne travailler que 4 heures par jour car j’ai une famille et je veux passer du temps avec eux, donc, 4 heures par jour, c’est une moyenne, si j’ai quelque chose d’important à faire, je travaillerai 8 ou 9 heures, et je ne ferai rien le jour suivant. Ça n’est pas 100% automatique, pour le livre de l’examen par exemple, ça n’était pas 100% passif, car on me posait des questions et je devais répondre à des emails, etc. Mais, pendant le mois de mars, que j’ai passé à Hawaii j’ai travaillé 2 heures, sur tout le mois, simplement à répondre à des emails. et ça a été un mois record pour moi. Donc, oui, je travaille dur maintenant sur de nouveaux projets, et aussi sur la rédaction du blog. Ça n’est pas une activité passive du tout. Tu dois en permanence produire du contenu mais, il te sert de plateforme pour lancer les produits qui deviendront passifs, ou pour démarrer un cours, ou des liens d’affiliés, ce que tu veux. Une fois que tu as publié quelque chose, c’est terminé, et cela restera accessible, par Google, par d’autres sites, par les recommandations d’un ami, etc., tu auras toujours l’opportunité de gagner de l’argent grâce à ça, donc, une fois encore, il s’agit de publier des choses, et, j’aime l’image d’une graine qu’on plante, si tu plantes une graine, tu n’auras pas de plante le jour suivant, mais si tu continues à en planter, un jour tu auras une forêt toute entière, Olivier Roland : J’aime cette image. Pat Flynn : Ou peut-être un champ de céréales… Au moins ça se mange. Olivier Roland : Oui, c’est ce que dit Tim Ferriss dans son livre, les gens ne comprennent pas, quand vous avez une muse qui marche, vous ne devez pas aller à la plage chaque jour ! Si vous le souhaitez, vous pouvez travailler, vous avez la liberté de choisir ce que vous voulez faire, et si vous voulez travailler, c’est à vous de voir. Pat Flynn : Moi, je choisis de travailler. Olivier Roland : Oui, parce que tu aimes ça. Pat Flynn : Oui, j’adore tellement ça que je n’ai pas l’impression de travailler. Olivier Roland : D’ailleurs, c’est ma prochaine question. Je la pose à tous les entrepreneurs que je rencontre, car je la trouve très intéressante : Quelle est ta définition du travail? Et, par exemple, est-ce que tu vois cette interview comme du travail? Pat Flynn : Je pourrais prendre une approche scientifique, et dire que ce qui demande de l’énergie est du travail. Mais je pense que le travail, dans le sens traditionnel du mot, c’est-à-dire un boulot classique de 9h à 5h… Le travail, c’est obtenir de l’argent en résultat du temps que vous aurez passé à faire quelque chose. Je travaille 5 heures, on me paye 5 heures. Je travaille 10 heures, on me paye 10 heures. Alors, au lieu, d’utiliser le terme de travail pour le type de revenu passif dont nous parlons ici, je préfère voir ça comme un investissement. Tu investis 5 heures, pour un revenu en continu sur ta vie toute entière. Une fois que tu as fini ton produit, ton travail est terminé. Et ce que tu as fait travaille pour toi, pour ton futur. C’est une différence très importante. Olivier Roland : Donc, pour toi, le travail c’est échanger ton temps contre de l’argent. Et c’est tout? Pat Flynn : Oui. Olivier Roland : Donc, cette interview, ça n’est pas du travail. Pat Flynn : Non, pas du tout. Olivier Roland : C’est pour le plaisir? Pat Flynn : Oui, c’est comme ça que je le vois. Mais, d’autres personnes vont pouvoir en tirer quelque chose, on a pas toujours besoin de travailler pour changer les choses. Olivier Roland : Et d’ailleurs, on apprécie vraiment de faire cette interview. On s’amuse, il y a du soleil, on a fait un bon repas ensemble juste avant. Et je pense que nous créons quelque chose qui a de la valeur et vous pouvez en juger par vous-mêmes : si vous regardez cette vidéo depuis le début, je pense que vous y avez trouvé des informations intéressantes !
Et vous voyez bien qu’on est pas en train de se tuer à la tâche… et de se demander, "quand est-ce que ça va finir?". Et vous pouvez faire la même chose, vous pouvez vivre votre passion, et vous n’aurez pas l’impression de travailler, pas du tout. Et, la façon dont Pat le voit, vous construisez chaque jour des choses qui seront encore là le lendemain, et qui travailleront pour vous, et, au bout du compte, vous aurez une entreprise énorme qui travaillera pour vous, et qui vous donnera beaucoup d’argent et la liberté de faire ce que vous voulez. Pat Flynn : Oui, j’appelle cela un portfolio de revenu passif, sur mon blog, tous les mois, j’écris un rapport de revenus, dans lequel j’explique précisément d’où viennent mes revenus. Tous les revenus d’affiliés et tous les produits que je propose, la pub, etc. , j’ai entre 40 et 50 sources de revenus différentes, Donc, l’avantage, c’est cette diversité, et si une de ces sources ne me rapporte plus rien, il me reste toujours les autres pour compenser. Olivier Roland : Donc tu n’es pas dépendant d’une source de revenu. C’est très important. Il y a de nombreuses histoires de gens qui ont gagné beaucoup d’argent avec Google AdSense. Et, tout à coup. Lorsque Google ferme leur compte, plus rien. Donc, tu partages de manière très précise tes revenus chaque mois, Pat Flynn : Oui, au centime près. Olivier Roland : Je vous conseille, si vous ne connaissez pas le blog "Smart Passive Income", d’aller consulter la section des revenus mensuels. C’est très intéressant. Maintenant, tu gagnes 20 000 $ par mois avec ton blog, principalement par des revenus affiliés, n’est-ce pas? Pat Flynn : Oui, c’est ça. Et, ce qui est dingue, c’est que je n’oblige personne à acheter quoi que ce soit,il s’agit surtout de recommandations que je fais à mes lecteurs, Je leur montre comment je fais quelque chose. Par exemple, voici les produits ou les services que j’utilise. Comme, utiliser Elance pour engager un assistant virtuel, Je dis: "J’utilise Elance pour engager mes assistants virtuels." Je rajoute alors un lien affilié et, à chaque fois que quelqu’un passe par ce lien, je touche une commission. Je ne suis pas un vendeur de voitures, je ne suis pas agressif ou insistant, et je pense que c’est vraiment comme ça qu’il faut s’y prendre, car, les gens online sont très attentifs et critiques par rapport à la façon dont on leur présente les choses. Si quelqu’un essaie de leur vendre quelque chose,ils sont immédiatement sur la défensive. Non. “C’est une arnaque”, “il y a quelque chose qui cloche”, etc. Alors, le mieux reste de ne rien vendre, mais de leur montrer comment les produits que vous vendez peuvent les aider, ou comment ils vous ont aidé. Olivier Roland : C’est un très bon conseil. D’après toi, quelles sont les meilleures stratégies pour avoir du succès avec son blog? Pat Flynn : Franchement: Proposer autant d’informations gratuites que possible. Et, ça recoupe ce que nous avons dit jusqu’à présent, mais j’ai constaté que plus je donne, gratuitement, et plus on me donne en retour. C’est vraiment bizarre, je ne sais pas si c’est une histoire de karma, ou grâce à Dieu, mais, avec mon site pour le L.E.E.D, mon blog Smart Passive Income ou les autres choses que j’ai créées, j’ai compris que, plus je donne d’infos gratuites, et plus on me donne en retour. C’est bizarre, mais c’est comme ça. Olivier Roland : Comme réponds-tu à cette question habituelle : “Comment est-ce que tu vends tes produits, si tu donnes toutes ces choses gratuitement?” Pat Flynn : C’est une bonne question, et c’est une des inquiétudes que j’avais pour mon site sur le L.E.E.D, car j’avais déjà posté toutes les informations, les gens n’avaient qu’à aller sur le site avant de passer l’examen sans payer pour mon produit. Mais, les gens sont prêts à payer pour un produit qui est bien présenté, qui est beau, qui va les prendre par la main, et, aussi, d’un point de vue psychologique, les gens aiment acheter des choses, et ils pensent obtenir un résultat s’ils achètent quelque chose. Donc, même si les infos étaient exactement les mêmes, 95% de mon e-book se trouvait déjà sur mon site web, presque mot à mot, j’ai vendu près de 12 000 copies, et personne ne s’est plaint du fait que c’était la même chose. Car je me suis assuré que ce qu’ils achetaient était de grande qualité, bien présenté, expliquait tout en détail, et de manière professionnelle, et que ça valait leurs 30 ou 40 $. Olivier Roland : Ok. Donc, deux points très importants. Si vous êtes déjà un blogueur, d’abord, vous pouvez utiliser le contenu que vous avez déjà créé pour faire un produit, Et ensuite, vous avez déjà tous les atouts pour créer un produit, car, si vous pouvez écrire un article, alors vous pouvez écrire un e-book. C’est juste un article, en plus long, ou un recueil d’articles. De nombreux blogueurs ont peur de créer leur premier produit, ils ne comprennent pas qu’ils peuvent y arriver assez facilement, qu’il suffit de se lancer. Et toi aussi tu avais peur de lancer ton 1er produit, n’est-ce pas? Pat Flynn : Oh oui. J’avais peur. Olivier Roland : Mais, maintenant cela te semble facile de créer un e-book. Olivier Roland : Oui, et si vous voulez créer un cours, par exemple, j’ai enseigné à mes lecteurs comment créer un site "Niche", pas à pas, en détails, et gratuitement sur 10 ou 20 posts sur mon blog. Olivier Roland : Oui, je l’ai suivi. Pat Flynn : Toutes les étapes à suivre étaient là, mais j’ai quand même lancé un cours, avec des webinars, des rdv hebdomadaires, etc., pour 799 $, pour 30 participants maximum, car cela demande un suivi personnel, je ne voulais pas prendre trop de monde, ça m’aurait pris trop de temps, nous avons eu plus de 120 demandes d’inscription pour ce cours, pour un produit qui coûtait 799 $ et qui proposait le même contenu, qui était gratuit sur le blog. Les gens ne veulent pas simplement acheter quelque chose, ils veulent acheter quelque chose s’ils savent que quelqu’un sera là pour les aider. Et c’est ce qui est bien quand on propose des cours,vos clients auront quelqu’un pour les guider. Si vous ne pensez pas qu’un e-book vous convienne, un cours serait peut-être la solution. Et vous pouvez le faire payer plus cher, car votre temps a de la valeur. Et, étonnamment, les gens sont prêts à payer pour ça, même si les informations sont les mêmes. Ils veulent plus d’interaction que par rapport au simple contenu d’un blog. Olivier Roland :Absolument. Donc, on a une bonne image de ce que tu as fait, de ce que tu fais. Maintenant, quels sont tes projets pour l’avenir? Pat Flynn : Et bien…Je travaille sur mon propre produit à l’heure actuelle. Je n’ai pas encore de produits à vendre sur "Smart Passive Income". Olivier Roland : Cela semble la suite logique. Pat Flynn : Oui, et beaucoup de gens me l’ont demandé, et, comme je l’ai déjà dit, si vous donnez beaucoup gratuitement les gens voudront vous récompenser. J’ai reçu des emails qui me disaient: "Tu dois sortir un produit, n’importe quoi, et je l’achèterai." C’est vraiment bizarre d’entendre dire ça. Mais, c’est très motivant aussi. Je ne veux pas sortir n’importe quoi. Je veux un bon produit, et je travaille très dur dans ce sens. Je ne vais pas dire exactement de quoi il s’agira, mais ça sera un site de membres, qui expliquera comment faire certaines choses, et je me concentre sur l’interface utilisateur, pour proposer un beau design, améliorer l’expérience de ceux qui suivront ce cours. C’est très important pour moi, et j’espère réussir ainsi à sortir du lot, car il existe d’autres cours similaires. Mais je sais que j’ai déjà un public et je suis assez reconnu. Et, je vais continuer à faire ce que je fais, continuer à trouver de nouveaux publics, expérimenter de nouvelles sources de revenus passifs, et partager et écrire sur ces expériences, pour que ceux qui me lisent puissent suivre mes expériences positives, et éviter les mauvaises. Olivier Roland : Oui, ça peut être utile. OK. Pour finir cette interview, pourrais-tu donner quelques conseils aux débutants qui veulent avoir du succès avec leurs blogs? Pat Flynn : Bien sûr. Tout d’abord, je voudrais leur dire de ne pas avoir peur de l’échec. Ça a été un de mes problèmes, surtout avec l’e-book. J’avais très peur qu’il ne se vende pas du tout. Vous devez vous demander: "Quelle est la pire chose qui pourrait arriver?"pour chaque décision que vous devez prendre, et, si vous y pensez sérieusement, ça n’est rien de grave, La pire chose avec un e-book, c’est que personne ne l’achète. Et, c’est une bonne expérience. J’apprends à ne pas faire ça. Mais, je suis content d’avoir pris le risque. C’est un acte de foi, en quelque sorte. Et, tout s’est bien passé en définitive. Donc, n’ayez pas peur de l’échec, et, sachez que, pour chaque échec, vous vous rapprochez un peu plus de votre but, tant que vous apprenez de vos erreurs, alors, utilisez ces expériences, et attendez-vous à rencontrer des échecs. Je me suis planté des centaines de fois. Olivier Roland : Moi aussi. Pat Flynn : Mais, plus vous vous trompez, et plus vous vous rapprochez de votre but. Le 2e conseil, c’est “Soyez audacieux”. Tu parles de se lancer, et de proposer quelque chose. Mais, ce qui fera vraiment avancer votre blog, business ou vos idées, c’est de prendre des décisions audacieuses, des choses pour lesquelles vous ne serez pas complètement à l’aise, et ça recoupe le fait de ne pas avoir peur de l’échec. Sortez de votre zone de confort, soyez audacieux, opérez des changements radicaux, pour vous et votre business, des choses qui ne semblent pas normales, Olivier Roland : Des choses anormales. J’adore. Pat Flynn : Oui, on s’habitue aux choses "normales", mais on ne parle que de ce qui est "a-normal", Alors, pourquoi ne pas faire quelque chose d’anormal? Et les gens parleront de vous. Olivier Roland : C’est un très bon conseil. De nombreuses personnes regardent des vidéos, lisent des articles, et se disent: "C’est super!". Mais elles n’en font rien. Ne soyez pas comme ça! Passez à l’action. Soyez audacieux. Soyez anormaux! J’adore cette idée. Pat Flynn : Je ne l’ai pas inventé. C’est juste un conseil que j’aime partager car il a eu un gros impact sur moi. Ça vient de mon "Mastermind Group", "Ecris un e-book, sois audacieux!" (Note d’Olivier : vous voyez ici un des principaux avantages d’un groupe Mastermind : vous donner le courage (et l’idée) de dépasser vos peurs. Lisez la fin de cet article pour en savoir plus sur les groupes Mastermind et comment ils peuvent vous aider) Quand on combine l’audace et l’absence de peur de l’échec, on ne peut pas se tromper. On progresse. Bien sûr parfois on se trompe, mais, un jour ou l’autre, on atteint son but. Avec bien plus d’options que si vous étiez resté chez vous à regarder la télé. Si vous ne passez pas à l’action, vous n’avez aucune chance.L’argent ne va pas apparaître tout seul dans votre boîte aux lettres. Olivier Roland : Non, l’argent ne tombe pas du ciel. "Oh, de l’argent!"
Pat Flynn : Non, ça n’arrive jamais. Olivier Roland : Ok. Alors, merci beaucoup Pat, pour ton histoire, pour les idées, les stratégies que tu as partagées avec nous. Je pense, j’espère que vous avez beaucoup appris. Maintenant, vous savez qu’il faut passer à l’action! Merci Pat. Pat Flynn : Merci à vous.

]]>
Thu, 01 Sep 2011 19:15:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/265/Interview-Comment-Pat-Flynn-gagne-20-000-par-mois-avec-son-blog
Scoop : Combien gagnent les blogueurs Français de la nouvelle vague (et combien d’heures ils travaillent réellement) http://www.olivier-roland.fr/items/view/115/Scoop-Combien-gagnent-les-blogueurs-Franais-de-la-nouvelle-vague-et-combien-dheures-ils-travaillent-rellement

Depuis que j’ai révélé avoir atteint un CA de 14 000 € par mois (qui s’est ensuite stabilisé entre 10 000 et 13 000 € HT par mois, même s’il est actuellement beaucoup plus important), de nombreuses personnes m’ont demandé : “OK, mais que gagnent les autres blogueurs français ? Et combien de temps travaillent-ils ?”. C’est effectivement une excellente question, notamment car les seuls chiffres disponibles commencent à dater (ici un compte-rendu de 2007, et là de 2008) et surtout concernent les blogs de l’ancienne école, qui ne vendent pas de produits mais se focalisent avant tout sur la publicité pour générer du chiffre d’affaires (alors que vous savez à présent, chers lecteurs, que c’est le moyen le moins efficace de gagner de l’argent avec un blog ) et publient beaucoup d’articles d’actualité (qui sont donc périmé au bout de quelques mois). Il y avait donc un besoin pour des chiffres plus récents, avec un nouveau chiffre crucial. En effet, j’affirme dans mon livre Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog qu’il est possible de démarrer et d’entretenir un blog à temps partiel, à coté d’une autre activité, et je l’ai également affirmé haut et fort pendant le lancement de ma formation Blogueur Pro, ce qui n’a pas manqué de soulever les sourcils de certains sceptiques . Pourtant, quand j’ai démarré Des Livres Pour Changer de Vie, je dirigeai à temps plein ma première entreprise, et ne pouvait pas faire autrement que de m’en occuper à temps partiel (moins de 10 heures par semaine en moyenne). Chacun pourra le vérifier en lisant le bilan de la première année de mon blog, puisque je tenais un compte précis du temps que me prenait mon défi (temps moyen 5,15 heures par semaine en moyenne. Ajoutez-y le temps pour écrire d’autres articles, répondre aux commentaires et faire connaitre le blog, la moyenne est inférieure à 10 heures par semaine ). Une autre donnée que la CA m’intéressait donc : combien d’heures les blogueurs passent par semaine  à travailler sur leurs blogs. J’ai donc contacté plusieurs blogueurs avec qui je suis en relation, en leur demandant quel CA ils gagnent chaque mois grâce à leurs blogs, et combien de temps ils y travaillent chaque semaine. J’avais deux craintes :

Que, culture française oblige, la majorité refuse de dévoiler leur CA. J’ai heureusement été très étonné de l’ouverture de la plupart sur la publication de ce chiffre (seul un blogueur à refuser de me le communiquer). Attention : les chiffres donnés ici correspondent au CA moyen mensuel. Que la majorité travaille pendant 70 heures par semaine, gagnant l’équivalent du salaire-horaire d’une femme de ménage. Si cela avait été le cas, cela n’aurait en aucun cas entamé ma conviction qu’il est possible de travailler à temps partiel sur un blog (des anglo-saxons comme Yaro Starak le prouvent) mais aurait rendu le message que je veux faire passer un peu plus dur à communiquer .

Qu’en est-il de ce deuxième point ? Découvrez-le dans la suite de l’article : Jean de Webmarketing Junkie : 11 000 € par mois, 15 heures de travail par semaine

Domaine : marketing Internet Date de création : 21 août 2010

Jean me donnait également sa journée typique par email : - Tâches diverses selon ma todo list du moment : 1 à 2 heures environ - Réponses aux mails + réseaux sociaux et commentaires : 30 minutes environ - Rédaction ou travail sur mes vidéos : 1 heure en moyenne En gros, je dois travailler sur le blog une quinzaine d’heures par semaine. Je ne travaille pas le weekend, sauf rares exceptions (quand j’ai décalé le weekend, par exemple). Le reste du temps, je lis en prenant des notes. J’y passe le plus clair de mon temps. Ca ne compte pas vraiment comme du travail : je le fais même le dimanche, et c’est mon "plaisir" ou loisir privilégié. Je ne lis pas que sur le marketing d’ailleurs… J’ai des règles strictes sans lesquelles je travaillerais trois fois plus longtemps : - pas de messageries instantanées, ni sur Facebook, ni sur gmail, ni ailleurs (sauf Skype avec la famille et les amis), pas de téléphone (sauf pour les proches et les amis hors-boulot). Tout se règle par email. - je ne reste pas connecté non-stop à mes mails et aux réseaux sociaux. Je les consulte une fois quand j’ai terminé ma liste de tâches, et une fois le soir (ça varie parfois, mais j’essaye de m’y tenir). Je ne passe pas mon temps dessus, je vide les boites de réception et je m’en vais. - je m’engage rarement dans des projets chronophages, l’évaluation du temps à passer est aussi importante que les prévisions de rentabilité.

Le CA de Webmarketing Junkie est également en constante augmentation depuis 2 mois. Kamal de Séduction by Kamal : Entre 6000 et 8000 € par mois, 20 heures de travail par semaine

Domaine : Séduction Date de création : décembre 2007

Kamal se lance également dans un nouveau blog sur le copywriting, blog-a-succes.com, qui lui prend beaucoup de temps actuellement car il veut le propulser vers le succès comme il l’a fait pour Séduction by Kamal. Aurélien Amacker de Read Me I’M Famous : 7000 € par mois, 35 heures de travail par semaine

Domaine : marketing Internet et entreprenariat Date de création : septembre 2007

Les statistiques d’Aurélien sont différentes des autres car le CA et le nombre d’heures de travail prend en compte TOUS ces blogs. Ces revenus proviennent principalement de sa formation “Bloguer et Gagner” (mais pas seulement, il utilise aussi l’affiliation, la publicité et les articles sponsorisés) et comme il me l’indiquait, “il est difficile de déterminer précisément quelle part du CA provient de Read Me I’m Famous, et quelle part de Web Entrepreneur Débutant”, donc il m’a indiqué un temps total de travail de 35 heures par semaine, réparti comme ceci :

Read Me I’m Famous : 4 heures par semaine Bloguer et Gagner : 16 heures par semaine Web Entrepreneur Débutant : 10 heures par semaine Bloguer.tv : 5 heures par semaine

Frédéric Canevet de Conseils Marketing : 1500 € par mois, 11 heures de travail par semaine

Domaine : marketing et entreprenariat Date de création : juillet 2006

Voici les précisions apportées par Frédéric :

Blog Passion "ConseilsMarketing.fr" : 120 000 visites / mois Temps passé par semaine : 1h / jour + 6h le weekend  = 11h / semaine Revenu de mes produits :  650 € Revenus affiliation : 250 € Revenus pubs (adsense et autres) : 600 € Total : 1500 €, soit 135 € / heure, soit à la visite 0,01 €

Frédéric travaille aussi sur un blog coaching plus orienté business :

Blog "Business" sur le coaching – 10 000 visites / mois: Temps passé par semaine = 1 h Revenu mensuel via mes produits : 200 € Revenu mensuel via l’affiliation d’autres produits numériques :  450 € Revenus pub adsense & autres affiliations de produits physiques : 50 € TOTAL  : 700 €, soit à l’heure 700 €, soit à la visite 0,07 €

Rémy Bigot de Monter son business : Entre 500 et 1500 € par mois, entre 5 à 10 heures de travail par semaine

Domaine : entreprenariat Date de création : décembre 2009

Jean-Philippe de Révolution Personnelle : Environ 400 € par mois, 5 à 6 heures de travail par semaine

Domaine : Développement personnel Date de création : juillet 2009

Jean-Philippe utilise le temps qui lui reste pour travailler sur de futurs livres, une vingtaine d’heures par semaine, soit environ 25 heures par semaine. Et moi ? CA bientôt publié officiellement, temps de travail : lire ci-dessous

Après la lecture de ces différents résultats, vous vous demandez sans doute ce qu’il en est pour moi . Au niveau du CA, j’en ai déjà suffisamment parlé. Depuis le lancement de la formation Blogueur Pro, il a toutefois significativement augmenté, mais plutôt que de vous dévoiler le chiffre actuel, j’ai décidé de faire autre chose. J’ai en effet remarqué que, même en montrant les chiffres gagnés en vidéo (ce qui est quasiment impossible à falsifier), certains restaient sceptiques sur la possibilité d’atteindre de tels chiffres. Bon, des sceptiques forcenés il y en aura toujours, et je vous rassure, je ne vais pas perdre mon temps à essayer de les convaincre, j’ai des milliers d’autres choses à faire. Cependant je sais qu’une partie des sceptiques sont des gens de bonne foi qui aimeraient bien croire ce genre de chiffres atteignables, mais ont des difficultés à faire confiance, même avec une vidéo. J’ai alors envisagé une démarche 20/80 simple et efficace pour prouver à tout le monde la véracité de ces chiffres : publier les comptes de mon entreprise au greffe du tribunal de commerce. Il faut en effet savoir que tous les ans, toutes les entreprises françaises sont tenues de publier leur compte au greffe du tribunal de commerce de leur département (même si dans la réalité peu le font).  Ces comptes sont ensuite accessibles gratuitement sur des sites comme Societe.com.  J’ai créé ma nouvelle entreprise, Les Editions Roland, en mars 2010. Sa première année fiscale se terminant le 30 juin 2011 (cela avait été décidé afin de rester synchro avec l’année fiscale de ma première entreprise), le premier bilan devrait être prêt pour septembre. Je ferai alors officiellement déposer les comptes, ce qui fait que chacun devrait pouvoir les consulter en octobre ou novembre de cette année. Je me fendrai d’un petit billet à ce moment-là pour vous prévenir . Je trouve cette démarche de transparence normale, puisque je me base sur mes résultats pour vous dire qu’il est possible de réussir avec un blog sur le marché francophone, et j’ai à cœur de montrer que ceux-ci sont réels. Venons-en au deuxième point, qui doit aussi vous titiller : combien de temps est-ce que je travaille par semaine ? Voici tout d’abord ma répartition de travail entre mes blogs à l’heure actuelle (cela change néanmoins tous les quelques mois) :

Des Livres Pour Changer de Vie : 1 heure par mois (gestion des commentaires). Pour le moment mon blog phare n’est plus “alimenté” que par des articles invités. Je sais que cela désappointe quelque peu certains fans, mais j’ai choisi de le mettre en veille pour me consacrer à d’autres projets (dont ce blog). C’est le pouvoir que permet un blog créé selon les principes de la nouvelle vague (le trafic ne chute d’ailleurs pas). Mais promis, un jour j’y reviendrai, je n’ai absolument aucune envie de l’abandonner . Blogueur Pro : 5 heures par semaine (articles et gestion des commentaires). Habitudes Zen : 1 heure par semaine (je me suis remis récemment à republier des articles) Total : 6 heures par semaine environ

Et combien de temps est-ce que je passe sur mes formations ?

Agir et Réussir : 1 heure par mois (gestion des emails des membres) Kit de démarrage de l’entrepreneur : 0 heure par mois (entièrement automatisé) Blogueur Pro : 20 heures par semaine (création des modules et interactions avec les membres)

Agir et Réussir et le Kit de démarrage sont des formations que j’ai lancé il y a plus d’un an, et il y a belle lurette que je les ai terminées. Elles sont donc aujourd’hui de véritables muses (au sens donné par Tim Ferris dans La semaine de 4 heures), rapportant de l’argent automatiquement ou presque, tous les mois. Je passe par contre beaucoup de temps sur la formation Blogueur Pro, parce que j’ai à cœur d’aider mes élèves à avoir un succès incroyable avec leur blog, et je me donne à 150% pour cela. Agir et Réussir m’avait demandé beaucoup moins de temps pour être créé. Après le succès d’Agir et Réussir, j’aurai pu choisir de vivre La semaine de 4 heures en allant faire le tour du monde ou en vivant dans une île tropicale, mais j’ai décidé de la vivre en me lançant à fond dans ce nouveau projet, qui a abouti à ce blog, mon livre, ma formation, et je l’espère bientôt de nombreux nouveaux blogueurs pro de la nouvelle vague !
Evidemment, quand j’aurai terminé la création des modules, j’aurai énormément de temps disponible. Je me remettrai alors peut-être sérieusement à Des Livres Pour Changer de Vie, ou me pencherait sur l’écriture d’un livre papier, ou déciderait de prendre une mini-retraite dans un pays exotique… Qui sait ? Je suis totalement libre de choisir mes projets, et de passer à ce que je souhaite quand ils sont terminés, une liberté que je chéri et dont je profite comme il se doit. Conclusion Comme on peut le voir, le CA généré par les blogueurs de cet article est très variable. Il y a cependant deux points communs importants à chacun d’entre eux (moi compris) :

Leur blog principal ne leur demande qu’un travail à temps partiel. Ils vendent des produits sur leur blog, et c’est la source principale de leurs revenus.

Etant donné le temps qu’ils passent sur leur blog, le CA est tout à fait intéressant, même s’il s’agit d’un complément de revenus. La plupart d’entre eux ont choisi d’utiliser leur temps disponible pour se lancer dans d’autres projets (le plus souvent d’autres blogs), mais en fait sans le savoir, ils sont nombreux à avoir réalisé une bonne partie du trajet qui mène à la semaine de 4 heures (parce que contrairement à un mythe très répandu, La semaine de 4 heures n’a rien à voir avec le fait de travailler 4 heures par semaine. Je prépare un article sur ce sujet pour Des Livres Pour Changer de Vie). Ils ont quasiment tous lancé leur blog à temps partiel, à coté d’une autre activité, et ce blog leur confère une liberté géographique exceptionnelle (Jean et Aurélien parcourent le monde, Kamal l’Europe, Jean-Philippe blogue du Japon, et je vais très bientôt partir pour 3 mois en Californie). Bref, ils ont un style de vie largement plus enviable que le statut de “blogueur-salarié” du blogueur de l’ancienne école, qui en général travaille beaucoup plus et gagne beaucoup moins . Evidemment, nous sommes encore loin de Yaro Starak et son CA de 40 000 $ par mois pour 2 heures de travail par jour, de Pat de The Smart Passive Income et ses 20 000 à 40 000$ par mois pour ses 3 à 6 heures de travail par jour, ou de Steve Pavlina et ses + de 50 000$ par mois, mais certains blogueurs français tirent largement leur épingle du jeu, et sont talonnés par d’autres qui ont de l’énergie à revendre . De plus, même s’il y a des blogueurs de la nouvelle vague qui n’ont pas été mentionnés ici, vous pouvez voir qu’il y a encore de très nombreuses places à prendre, les blogueurs mentionnés dans cet article étant dans l’entreprenariat, le marketing, la séduction ou le développement personnel.  Il y a encore des places  à prendre dans ces domaines, et plus encore dans les innombrables domaines qui ne sont pas (encore) exploités. Dépêchez-vous pour vous lancer et tenter de prendre votre place si ce n’est pas déjà fait !
Si vous êtes un blogueur qui gagnez au moins 400 € par mois avec votre blog, et que vous vendez au moins un de vos produits dessus, vous pouvez me contacter pour être inclus dans cette page. Indiquez bien votre l’URL de votre blog, votre CA, le temps que vous y passez chaque semaine, et tous autres détails que vous croirez bon d’ajouter. Et vous, où en êtes-vous avec votre blog ? Partagez vos chiffres dans les commentaires !

]]>
Thu, 19 May 2011 18:15:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/115/Scoop-Combien-gagnent-les-blogueurs-Franais-de-la-nouvelle-vague-et-combien-dheures-ils-travaillent-rellement
5 blogs Anglo-Saxons étonnants à suivre pour découvrir des entrepreneurs qui bougent http://www.olivier-roland.fr/items/view/62/5-blogs-Anglo-Saxons-tonnants-suivre-pour-dcouvrir-des-entrepreneurs-qui-bougent

L’interview que j’ai publié de Yaro Starak, le célèbre blogueur Australien (voir Interview : Comment Yaro Starak, célèbre blogueur Australien, gagne 40 000$ par mois en travaillant 2 heures par jour) a permis à une partie d’entre vous de découvrir un peu la culture de ces entrepreneurs Anglo-Saxons que je suis, et qui correspondent en grande partie à ce que Tim Ferris appelle les “Nouveaux Bienheureux” dans son livre La semaine de 4 heures (le terme original est “New Rich”, mais sa traduction littérale “Nouveau Riche” n’est pas très bien connotée en français ) .
Cette culture qui s’est créée il y a quelques années déjà aux Etats-Unis,  intiment liée à Internet et la mondialisation qui l’accompagne (voir à ce sujet le livre La Terre est plate : Une brève histoire du XXIe siècle, en particulier le chapitre 2), est résumée par Tim Ferris lorsqu’il compare les valeurs des  “Nouveaux Bienheureux” par rapport à  “Ceux qui diffèrent”, qui gardent tout pour la fin pour se rendre compte au final qu’ils sont passés à coté de tant de choses  :

Ceux qui diffèrent : Travailler pour soi. Nouveaux Bienheureux : Faire en sorte que d’autres travaillent pour soi.

Ceux qui diffèrent : Travailler quand on le souhaite. Nouveaux Bienheureux : Eviter le travail pour le travail, et faire le minimum nécessaire pour un effet maximal.

Ceux qui diffèrent : Prendre sa retraite tôt. Nouveaux Bienheureux : Distribuer des mini-périodes de retraites tout au long de notre vie. Faire ce qui nous passionne.

Ceux qui diffèrent : Acheter toutes les choses que l’on veut. Nouveaux Bienheureux : Faire toutes les choses que nous voulons, et être toutes les choses que nous voulons.

Ceux qui diffèrent : Etre le patron plutôt que l’employé. Nouveaux Bienheureux : N’être ni le patron ni l’employé, mais le propriétaire.

Ceux qui diffèrent : Avoir plus. Nouveaux Bienheureux : Avoir plus de qualité dans nos vies et moins de choses inutiles. Avoir de grandes réserves financières, mais reconnaitre  que la plupart des besoins matériels sont des justifications pour le temps que l’on a passé sur des choses qui ne sont pas vraiment importantes.
Ceux qui diffèrent : Avoir la liberté de ne pas faire ce nous n’aimons pas. Nouveaux Bienheureux : Avoir la liberté de ne pas faire ce nous n’aimons pas, mais aussi avoir la liberté et la volonté de réaliser nos rêves, sans retomber dans le “travail pour le travail”. Le but n’est pas simplement d’éliminer le mauvais, ce qui ne fera rien de plus que de laisser un grand vide en vous, mais de rechercher et de vivre le meilleur de ce que le monde a à nous offrir.

Ces entrepreneurs anglo-saxons se reconnaissent ainsi à deux caractéristiques principales :

Ils cherchent à mettre en place des sources de revenus passifs afin de pouvoir vivre à fond toutes leurs passions et profiter du meilleur de leur vie. Un revenu passif est en théorie un revenu qui ne demande aucun travail de votre part pour être généré – comme les intérêts que vous gagnez sur votre argent placé en banque. En pratique, il s’agit d’avoir des sources de revenus qui demandent très peu de travail pour être entretenues. Bien qu’ils n’aient aucun complexe à gagner de l’argent – et même beaucoup d’argent – ils sont assez peu matérialistes. Peu leur importe d’avoir une grande télé plate 16/9e, une voiture de sport et une villa. Ils ne dédaignent pas le confort quand ils ont les moyens de se le payer, mais ce qu’ils recherchent avant tout, c’est de vivre des expériences, de grandir, de progresser en pratiquant des activités qu’ils adorent. Ils sont en général influencé par le minimalisme, aussi appelé “simplicité volontaire” ou “sobriété heureuse”, dont l’un des représentants majeurs est Léo Babauta avec son blog Zen Habits (Consultez mes traductions de ses meilleurs articles sur mon blog Habitudes Zen). Beaucoup ont lu le livre Walden ou La vie dans les bois du philosophe américain Henry David Thoreau, qui est excellent et que je vous recommande (j’en parle dans mon podcast 10 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas être salarié).

Ceux qui me suivent savent que je suis très influencé par ces valeurs : l’absence de pudeur quant au fait de gagner de l’argent – et de le clamer – combinée à l’attrait pour les expériences plutôt que les biens matériels. Bien que ma “philosophie de vie” était à la base un terreau fertile pour ces idées, je ne les ai découvertes qu’avec la lecture de La Semaine de 4 heures – qui a complètement changé ma vie – et ensuite principalement grâce à des blogs, qui ont fortement contribué à ce que je suis aujourd’hui. Vous êtes nombreux à m’avoir écrit pour me demander d’autres références et découvrir d’autres entrepreneurs partageant cette philosophie, au-delà de Yaro Starak. C’est chose faite avec cette liste des blogs qui m’influencent le plus, et qui ouvriront pour une partie d’entre vous tout un horizon de possibilités que vous n’auriez peut-être jamais soupçonnées. Evidemment ils sont en anglais, mais c’est justement là l’occasion de vous perfectionner si cette langue vous pose encore des problèmes (lisez aussi mon article Comment parler English fluently et lire des livres compliqués en Anglais (pour les Nuls) si vous êtes dans ce cas). Les voici donc (roulement de tambours), par ordre alphabétique : Entrepreneurs Journey (Le Voyage des Entrepreneurs)

“Le temps est une ressource que les gens semblent prêts à donner si en échange ils peuvent obtenir plus de croissance, plus d’argent, et plus de statut, mais il faut comprendre que ces choses ne mènent pas à des vies plus remplies. Pire encore, du stress supplémentaire est tout ce que vous obtiendrez si vous vous occupez de davantage de projets, et nous savons tous à quel point le stress est bon pour nous.”

Le blog de Yaro Starak, qui lui permet, avec la mailing liste créée à partir de son blog, de générer 40 000$ par mois en moyenne pour 2 heures de travail par jour. Son blog est un concentré d’excellents articles sur des sujets aussi divers que le marketing internet, l’entreprenariat, le blogging, le SEO, le développement personnel, le marketing d’affilié, la création de contenu, etc.
Yaro raconte déjà très bien son parcours dans l’interview que j’ai mentionné tout à l’heure (revoici le lien), donc voici immédiatement quelques-uns de ses meilleurs articles :

My Top 10 Methods To Make Money Online : les 10 meilleures méthodes de Yaro pour gagner de l’argent sur Internet. Ne ratez pas également les questions que se pose Yaro avant de tester une méthode pour gagner de l’argent, et le “Sainte Trinité” pour gagner de l’argent, qui montre bien que Yaro se situe dans la mouvance des Nouveaux Bienheureux . Podcast: Interview With Alborz Fallah – A Million Dollar Blogger : Yaro interviewe en audio Alborz Fallah, un blogueur Australien à l’histoire incroyable. Il a démarré “comme tout le monde”, sans trop savoir quel sujet de blog choisir, et décidé de créer trois blogs pour voir lequel aller le mieux fonctionner. Celui qui a le mieux fonctionné était un blog sur les voitures, et il abandonna les deux autres. Au moment, le blog d’Alborz générait 30 000$ par mois, et il voyageait partout dans le monde pour conduire les plus belles voitures de sport du monde. Une belle “success story”, à découvrir dans ce podcast très instructif. The Real Secret To A 2-Hour Work Day : Le vrai secret pour une journée de travail de 2 heures. En lisant cet excellent article, vous comprendrez pourquoi je donne comme objectif à mes élèves de travailler 2 heures par jour, 5 heures par semaine à terme . How To Combine Your Brain And Willpower To Break The Pattern Of Average Results : une leçon magistrale pour tout entrepreneur. “Les personnes riches dont des choses peu communes, et c’est pour cela qu’elles sont riches. Il n’y a pas de secret ici, juste un changement d’attitude suivi d’un changement cohérent d’activités qui conduisent aux résultats “peu communs” désirés”.

The 4 Hour Workweek Blog (Le Blog de La Semaine de 4 heures)

“Être efficace, c’est faire des choses qui vous rapprochent de vos objectifs. Être performant, c’est accomplir une tâche donnée (qu’elle soit importante ou non) de la manière la plus économique possible. La performance sans considération de l’efficacité est le mode par défaut de l’univers. Je considèrerai comme performant mais totalement inefficace l’as du porte à porte. Il vendrait plus en utilisant un autre support, comme le courriel ou le publipostage.”

Ce blog est celui de Tim Ferris, l’auteur du génial La semaine de 4 heures, dont la lecture a changé ma vie (vous ne seriez pas en train de lire cet article si je n’avais pas lu ce livre). Tim y poste de temps à autre, à un rythme irrégulier, des articles sur de nombreux sujets (y compris la santé et le sport/fitness, notamment depuis la sortie de son nouveau livre, The 4-hour Body). Parfois ce sont juste des articles auto-promotionnels de peu de valeur ou sur des sujets aléatoires qui n’ont qu’un lointain rapport avec l’entreprenariat, mais la plupart du temps, ce sont des articles qui sont de véritables chefs-d’œuvre ciselés d’intelligence, de praticité et d’irrévérence – parfois écrits par des auteurs invités. Il est aussi extrêmement instructif d’étudier comment Tim utilise son blog pour se promouvoir et promouvoir ses livres. Même s’il est un peu trop dans l’auto-promotion comme je l’indique plus haut – de toute façon, si vous cherchez quelqu’un de modeste, ce n’est pas sur ce blog qu’il vous faut aller – ses stratégies marketing sont en général brillantes d’intelligence et d’efficacité. D’ailleurs, la deuxième version de la Semaine de 4 heures, et son livre The 4 hour Body, ont tous les deux étés des best-sellers dès leur sortie, se classant en haut des ventes Amazon.com, et de la liste des bests-sellers du New-York Times (la référence outre-Atlantique), en grande partie grâce aux techniques de lancement qu’il a utilisés sur son blog. Bref si vous recherchez un entrepreneur intelligent, concret et qui sort carrément des sentiers battus, je ne saurai trop vous recommande son blog (et ses livres bien-sûr ! ). Quelques-uns de ses meilleurs articles :

How to Become a Model Photographer in Brazil : l’excellente histoire de Jeremiah Thompson, un entrepreneur qui a quitté les Etats-Unis pour devenir photographe de modèles Brésiliennes en bikini… alors qu’il n’était pas photographe professionnel. From CEOs to Opera Singers – How to Harness the “Superstar Effect” : un excellent article invité de Cal Newport, sur “L’effet Superstar”, ou comment être 1 ou 2% meilleur que le 2ème permet de gagner des dizaines de fois plus que lui, et comment le “hacker” pour l’utiliser à votre propre avantage. Blogging by Numbers: How to Create Headlines That Get Retweeted : comment créer des titres d’articles qui sont retweetés. Instructif ! The Experimental Life: An Introduction to Michel de Montaigne : quand j’ai lu cet article invité de  Ryan Holiday, j’ai été un peu vexé d’apprendre des choses sur Montaigne de la part d’un Américain. Mais son article m’a convaincu, et du coup je me suis mis à lire Les Essais (prenez cette version, elle est “traduite” en Français moderne). Je n’ai pas encore fini, mais tous comme les livres de Sénèque, je peux vous dire que ça vaut le coup !
Ne ratez pas non plus les centaines de témoignages vidéo publiés sur Youtube de personnes ayant réussi à vivre “la semaine de 4 heures”. Très instructif ! (regardez les 8 vidéos que j’ai fait sous-titrer en français si l’anglais oral vous pose problème : 8 études de cas en Vidéo : La semaine de 4 heures, c’est possible !

The Art of Non-Conformity (l’Art du Non-Conformisme)

“Il y a un gouffre bien moindre entre l’ignorance et le savoir qu’entre le savoir et l’action.”

Chris Guillebeau a un défi personnel magnifique : visiter tous les pays du monde, sans exception. Actuellement, il a visité 151 pays sur les 192 que compte le monde, et il raconte à chaque fois ses aventures sur son blog (j’ai prévu aussi d’écrire aussi régulièrement des articles à propos des pays que je visite, et que je publierai bien sûr ici ). Ce n’est pas le seul sujet qu’il aborde, puisque qu’il parle aussi de développement personnel, d’entreprenariat, de travail non-conventionnel… et de non-conformisme ! Chris est un entrepreneur dans l’âme, et il vit aujourd’hui grâce à son blog et aux livres qu’il vend dessus. Il a également récemment publié un livre papier, The Art of Non-Conformity. Quelques-uns de ses meilleurs articles :

How to Respond to Critics : “Comment répondre aux critiques”. Un art indispensable à maitriser pour tous les entrepreneurs. Un excellent article sur le sujet (lisez aussi mon article Comment gérer les critiques en 4 étapes ) Why you should quit your job and travel around the world : “Pourquoi vous devriez quitter votre job et voyager autour du monde”. Un excellent article qui démonte les excuses les plus courantes de ceux qui “aimeraient bien” mais qui “ne peuvent pas”. 28 things I wish I knew before I started traveling : “28 choses que j’aurai aimé savoir avant de voyager”. Un excellent guide bourré de conseils pour bien voyager. The flip side of self employment and freedom : “La face cachée de l’entreprenariat et de la liberté”. Quelques-uns des pièges qui guettent les entrepreneurs, et des conseils pour les éviter.

The Smart Passive Income (Les Revenus Passifs pour les Gens Malins)

“Je n’ai pas gagné à la loterie, je ne conduis pas une voiture à la mode, et je ne suis pas millionnaire. Ce que j’ai est une femme magnifique, un petit bébé génial, une famille aimante, des amis fantastiques, et une manière de travailler qui me permet de passer beaucoup de temps avec eux.”

Pat Flynn est un champion du revenu passif.  Tout a commencé quand Pat s’est fait licencier d’un emploi d’architecte, qu’il aimait. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, il a décidé de travailler pour lui, et de vivre exactement la vie qu’il voulait vivre. Au bout d’un an, il avait gagné 203 219,04$ sur Internet, principalement venant de la muse qu’il a mis en place, Green Exam Academy, un site qui aide les étudiants en architecture à passer leurs examens. Pat monétise ce site principalement grâce à des guides vendus de manière quasi-automatisée. Aujourd’hui, Pat gagne entre 15 000 et 30 000$ par mois, venant de Green Academy, de sites de niche, de revenus affiliés, et d’applications iPhone principalement, et il partage avec nous tous les mois les gains de son entreprise et leur répartition (voir My Income Reports), et surtout les stratégies qu’il utilise. Il a ainsi récemment démarré un “duel de site de niches” avec Tyrone Shum, où chacun d’entre eux a démarré un site en partant de zéro, pour voir en combien de temps ils pourraient gagner de l’argent avec et combien. Six mois plus tard, sa niche lui rapportait 450$ par mois, pour un temps minimal d’entretien (bien que développer la niche lui ait demandé un peu de temps). Ce blog est génial si vous voulez vous initier à toutes les compétences qui feront de vous un ninja des muses (ces business automatisés popularisés par Tim Ferris) et des sources de revenus passifs online. Un must, qui changera à jamais votre manière de considérer le fait de gagner de l’argent sur Internet. Quelques-uns de ses meilleurs articles :

Niche Site Duel : la page qui recense tous les articles sur le duel de niches que je mentionne plus haut. Découvrez toutes les stratégies qu’a utilisé Patt Flynn pour créer une muse et l’amener à 450$ de revenu passif mensuel au bout de six mois. How to REALLY Profit From Your Blog : Comment réellement gagner de l’argent avec votre blog. Ce type d’article est très commun outre-Atlantique. Ici, on passe pour un extra-terrestre auprès d’une bonne partie des blogueurs de l’ancienne école quand on leur dit que ce n’est pas avec de la publicité qu’il faut monétiser un blog. Cet article vous enseignera les rudiments de ce qu’il faut savoir pour faire d’un blog un business (et non un job dans le meilleur des cas, ce qui l’objectif “idéal” de bon nombre de blogueurs francophones). L’excellent podcast du blog. Ne ratez pas les épisodes sur les différents types de revenus passifs. How I Accumulated 10,000 Email Subscribers in 13.5 Months : Patt partage avec nous les stratégies qu’il a utilisées pour obtenir 10 000 inscrits à sa newsletter en 13 mois et demi, et comment vous pouvez les appliquer sur votre blog. 6,795,850,072 Reasons Why You Can Make A Successful Living Online : si vous avez encore des doutes sur le fait que vous pouvez gagner de l’argent sur Internet, lisez ceci.

Zen Habits (Habitudes Zen)

“La manière dont je définis le bonheur est en étant le créateur de notre expérience, en choisissant de prendre du plaisir à ce que nous faisons, maintenant, quelque soit les circonstances, tout en étant le meilleur de ce que nous pouvons être.”

Ce blog tenu par Léo Babauta, chantre du minimalisme et de la productivité, est un régal à lire. C’est simple, vous apprenez énormément tout en vous détendant, en vous relaxant, une combinaison que je n’ai jamais trouvée ailleurs sur le web. Comme le dit Léo, “L’objet de Zen Habits est de trouver la simplicité dans le chaos quotidien de nos vies. Il s’agit de nettoyer le désordre afin de nous concentrer sur ce qui est important, créer quelque chose d’incroyable, trouver le bonheur”. Ce blog est également une incroyable “success story” : Léo, marié et père de 6 enfants, était journaliste sur l’île de Guam (une île américaine du Pacifique) quand il lança Zen Habits, à temps partiel. En deux ans, son blog dépassa les 100 000 abonnés RSS, et il a aujourd’hui plus de 210 000 lecteurs abonnés. Je ne sais pas si vous imaginez : ce blog a autant de lecteurs qu’un journal à grand tirage, alors que Léo est seul à tenir ce blog. Entre temps, il a quitté son emploi de journaliste afin de devenir blogueur professionnel. Un résultat incroyable et qui fait rêver, d’autant plus que Léo a une productivité hors du commun (au début il n’était pas rare qu’il publie 5 articles par semaine, plus des articles invités, tout en s’occupant de son emploi et de ses 6 enfants à coté !). Je vous recommande donc ce blog si vous cherchez des articles brillants pour devenir plus productif, indépendant financièrement (il y a d’excellents articles pour aider les gens à sortir de la dette), plus en forme et plus heureux. De plus si vous ne lisez vraiment pas l’anglais, vous pouvez consulter ici les meilleurs articles de Léo que j’ai moi-même traduits en Français. Quelques-uns de ses meilleurs articles :

10 Benefits of Rising Early, and How to Do It. Traduction française : Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire. 20 Things I Wish I Had Known When Starting Out in Life. Traduction française : 20 choses que j’aurai aimé savoir quand j’ai commencé à faire ma vie. Get Off Your Butt: 16 Ways to Get Motivated When You’re in a Slump. Traduction française : Bougez-vous les fesses : 16 moyens de rester motivé quand vous êtes sur la pente descendante. How NOT to Multitask – Work Simpler and Saner. Traduction française : Comment ne PAS être Multitâches – Travaillez plus simplement et plus sainement. Un excellent article, si comme moi et comme beaucoup, vous essayez toujours de faire plusieurs choses en même temps.

Ces blogs sont à des années-lumières de ce qui se fait sur l’entreprenariat en France… pour le moment. Les suivre vous permettra d’acquérir des connaissances qui sont rarissimes ici, et de vous mettre en relation avec des gens et des t votre anglais. Essayez, vous m’en direz des nouvelles !

]]>
Thu, 31 Mar 2011 11:50:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/62/5-blogs-Anglo-Saxons-tonnants-suivre-pour-dcouvrir-des-entrepreneurs-qui-bougent
Faites-vous partie des blogueurs de l’ancienne école ? http://www.olivier-roland.fr/items/view/11/faites-vous-partie-des-blogueurs-de-lancienne-ecole

Chers lecteurs, j’ai une question pour vous aujourd’hui : faites-vous partie de "l’ancienne école" des blogueurs ?
Je dis "ancienne école", car les techniques utilisées par ces blogueurs sont aujourd’hui rendues obsolètes par celles de la nouvelle vague, qui commence tout juste à débarquer en France. Oh, je ne dis pas que tout ce que les blogueurs de l’ancienne école enseignent est à jeter. Loin de là. Ce que je dis, c’est que ces blogueurs qui ont réussi travaillent dans la majorité des cas comme des forcenés, et sont presque "salariés" de leur blog. Alors que la méthode de la nouvelle vague des blogueurs, qui est celle que j’applique et que j’enseigne, permet, une fois passé un seuil "déclic" de succès, de lever le pied, et de profiter de la vie. La preuve ? Allez voir mes blogs Des Livres Pour Changer de Vie , et ce blog que vous êtes en train de lire. Vous verrez que mon rythme de publication est très "tranquille", et que bien souvent ce sont des blogueurs invités qui publient les articles.
Cela ne veut pas dire que je ne me remettrai pas à écrire à un rythme plus soutenu plus tard, mais juste qu’en ce moment, j’ai choisi de me consacrer à autre chose. Pourquoi ? Parce que j’en ai la liberté. Est-ce que cela a fait chuter mon trafic ? Pas du tout. J’ai publié trois fois moins de chroniques de livres sur "Des Livres Pour Changer de Vie" lors de sa deuxième année d’existence. Résultat ? Mon trafic a triplé. Comment est-ce possible ? Parce que j’utilise les méthodes de la nouvelle vague. Or, les blogueurs de l’ancienne école ne peuvent pas se permettre de lever le pied : s’ils arrêtent de créer du contenu, leur trafic va chuter très rapidement de manière très importante. Du coup ils doivent travailler d’arrache-pied tous les jours pour continuer à vivre de leurs blogs. Les stratégies et tactiques que j’enseigne sont infiniment plus efficaces. En résumé, il s’agit juste de se focaliser sur les 20% d’actions qui apportent 80% de résultats. Encore faut-il identifier ces actions essentielles qui agissent comme de gigantesques leviers pour démultiplier le succès d’un blog. J’en parle dans cette vidéo. Cliquez ici pour la voir (je parle spécifiquement des méthodes de la nouvelle vague à partir de  5:20). Attention, cette vidéo ne sera en ligne que jusqu’au mardi 1er mars à 12H, donc profitez-en maintenant.

Puis dites-moi dans les commentaires si vous faites partie de "l’ancienne école" ou de la "nouvelle vague"
Olivier Ah, j’oubliais presque : il y a une méthode dont je ne parle pas dans la vidéo, et qui différencie pourtant également les blogueurs de l’ancienne école de ceux de la nouvelle vague. C’est la méthode des superlancements ou “lancements orchestrés”. Qu’est-ce qu’un superlancement ? La méthode que j’utilise actuellement pour ma formation privée “Blogueur Pro”. C’est également celle utilisée par le célèbre blogueur Australien Yaro Starak pour gagner 40 000$ par mois en travaillant 2 heures par jour, et par des milliers d’autres blogueurs Anglais, Américains, Canadiens, Australiens qui vivent de leurs blogs. C’est une méthode quasi inconnue en France, et certainement pas par les blogueurs de l’ancienne école. Vous connaissez beaucoup de blogueurs, même parmi les plus populaires, qui arrivent à avoir plus de 3300 commentaires en quelques jours sur leur blog vous ? (Au moment où j’écris ces lignes, il y a 3364 commentaires publiés sur http://formationprivee.blogueur-pro.com, merci pour votre participation ! ) C’est une de ces méthodes, complètement inconnue des blogueurs de l’ancienne école, que je vais vous enseigner dans ma formation. Avec cela, vous ferez pleinement partie de la nouvelle vague et vous aurez une grande longueur d’avance sur tous les autres .

]]>
Sun, 27 Feb 2011 18:53:00 +0100 http://www.olivier-roland.fr/items/view/11/faites-vous-partie-des-blogueurs-de-lancienne-ecole