Olivier Roland - tagged with produits http://www.olivier-roland.fr/feed en-us http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss Sweetcron o.roland@technosmart.net Comment devenir numéro 1 de votre marché – entretien avec Andrei Parabellum http://www.olivier-roland.fr/items/view/3333/Comment-devenir-numro-1-de-votre-march-entretien-avec-Andrei-Parabellum

TweetAndrei Parabellum est un entrepreneur russe que j’ai rencontré il y a environ un an et qui m’a impressionné par son intelligence et son sens de la stratégie. Il m’a invité il y a quelques mois à Moscou pour faire une présentation devant environ 900 personnes sur l’art de vendre avec des webinars (la vidéo […]

]]>
Wed, 05 Mar 2014 15:00:00 +0100 http://www.olivier-roland.fr/items/view/3333/Comment-devenir-numro-1-de-votre-march-entretien-avec-Andrei-Parabellum
Comment Loic a réalisé 10 806 € de ventes en 7 jours avec son blog sur les potagers http://www.olivier-roland.fr/items/view/2859/Comment-Loic-a-ralis-10-806-de-ventes-en-7-jours-avec-son-blog-sur-les-potagers

TweetDans cette nouvelle étude de cas, Loic, membre de la formation Blogueur Pro et auteur du blog Mon potager en carré nous explique : Comment il a démarré son blog à temps partiel (6 heures par semaine !) en parallèle de son entreprise d’informatique Comment il a réalisé un CA de 10 806 euros en […]

]]>
Tue, 10 Sep 2013 17:00:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/2859/Comment-Loic-a-ralis-10-806-de-ventes-en-7-jours-avec-son-blog-sur-les-potagers
Pourquoi ces blogueurs et marketeurs réussissent et pas vous? Réfléchissons un peu… http://www.olivier-roland.fr/items/view/2728/Pourquoi-ces-blogueurs-et-marketeurs-russissent-et-pas-vous-Rflchissons-un-peu

TweetNote : cet article invité a été rédigé par Sylvain Wealth des blogs MillionnaireZine et ArgentWebmarketing. Pourquoi certains marketeurs réussissent à gagner des sommes faramineuses alors que d’autres ont peine à générer quelques centaines d’euros par mois? Il y a plusieurs explications à cette question. Entre autres, on peut penser aux raisons suivantes: Manque d’expérience [...]

]]>
Thu, 16 May 2013 17:00:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/2728/Pourquoi-ces-blogueurs-et-marketeurs-russissent-et-pas-vous-Rflchissons-un-peu
Les 10 commandements du Blogueur Pro http://www.olivier-roland.fr/items/view/397/Les-10-commandements-du-Blogueur-Pro
  1. Du contenu de qualité, tu publieras. C’est évidement l’essence de ce qui fait un blog à succès : sans contenu de qualité ET original (certains blogueurs l’oublient un peu trop souvent ) la meilleure stratégie marketing du monde ne sert à rien. Qu’est-ce que du contenu de qualité ? Essentiellement, c’est du contenu qui apporte BEAUCOUP de valeur à vos lecteurs. Ce qui veut dire du contenu qui  les pousse à passer à l’action davantage, et avec plus d’efficacité (donc avec de meilleurs résultats) que s’ils n’avaient pas lu votre blog.
  2. Un article par semaine au minimum, tu publieras. C’est le minimum syndical si vous espérez réussir à gagner un revenu complet à partir de votre blog. Une fois qu’il aura atteint un certain seuil de succès, vous pourrez lever le pied, mais avant, sans votre article hebdomadaire, point de salut. Certains vont même jusqu’à publier un article par jour, avec beaucoup de succès, comme Yvon de Copywriting pratique ou Cédric de Virtuose Marketing.
  3. La vidéo et l’audio, tu utiliseras. L’audio et la vidéo ont tous les deux le pouvoir de vous connecter de manière plus humaines à vos lecteurs. L’audio peut-être écouté n’importe où, y compris quand vos lecteurs font autre chose (conduire ou faire du sport par exemple), et vous permet de bénéficier d’un des plus grands moteurs de recherche sous-estimés du monde : iTunes. La vidéo est le canal de communication le plus efficace après la rencontre en face à face, est très apprécié pour son coté “ludique” par rapport au texte, et vous fait bénéficier du deuxième plus grand moteur  de recherche du monde, Youtube, et d’un classement privilégié dans Google, puisqu’il affiche facilement sur sa première page des vidéos en rapport avec une recherche. Au moment où j’écrit ces lignes, ma chaîne Youtube a déjà dépassée les 85 000 vues, et c’est peu en comparaison de ce que certains arrivent à faire, comme le blogueur Will Hamilton et ses 1 à 2 millions de vues par mois !
  4. Des experts de ton domaine, tu intervieweras.

Interviewer des experts à de si nombreux avantages pour un blogueur pro qu’il doit en faire le plus souvent possible. Ces avantages sont : une mise en relation avec l’expert (quoi de mieux pour en démarrer une que de lui demander de parler de lui tout en le faisant connaitre à votre audience ?), un accès à l’expert pendant la durée de l’interview, vous permettant de lui poser toutes les questions que vous voulez, un apport de valeur importante pour vos lecteurs (pour une dépense d’énergie minime pour vous), un transfert de l’Autorité de l’expert vers vous (interviewer un expert reconnu de votre secteur impressionnera vos lecteurs). Certains experts sont moins accessibles que d’autres : souvent, ils le sont plus s’ils viennent juste de publier un livre ou de sortir un produit. La plupart du temps, il suffit toutefois de demander. C’est ce que j’ai fait pour Tim Ferriss, Pat Flynn ou Yaro Starak et ça a fonctionné. A vous de jouer ! 5. La relation avec d’autres blogueurs, tu développeras. Devenir blogueur pro est une véritable aventure, et comme toutes les aventures elle est beaucoup plus géniale si vous la vivez avec des amis qui partagent le même itinéraire, le même objectif final. Et là aussi les avantages sont nombreux : vous serez plus motivé, vous créerez des liens d’amitié qui pourront durer longtemps, vous pourrez faire des partenariats qui vous apporteront à tous beaucoup plus que si vous étiez chacun restés dans votre coin, et surtout vous vivrez une aventure humaine, ensemble, partageant joies et peines, succès et échecs, plutôt que de jouer au cow-boy solitaire que personne n’ira secourir s’il tombe dans un ravin ou se fait attaquer par des bandits. Un bon endroit pour démarrer est le forum Webentrepreneur débutant où de nombreux aspirants blogueurs pro se retrouvent. Si votre blog concerne le développement personnel, la communauté Dev Perso est également un bon endroit pour démarrer. 6. Tes premiers haters, tu célèbreras. Même si cela peut ne pas faire plaisir sur le coup, le premier hater est une étape importante dans votre succès : il montre que, quelque part, quelqu’un n’est pas d’accord avec vous, et est suffisamment motivé pour le clamer (même agressivement) à la face du monde. Et cela a 3 corolaires : 1. Vous ne laissez pas indifférent. Or, “Pour savoir combien sont jaloux de vous, comptez vos admirateurs " – Sénèque. 2. Votre contenu n’est pas fait pour plaire à tout le monde. Parfait. Il n’y a rien de pire que de vouloir plaire à tout le monde : c’est l’assurance de laisser tout le monde indifférent. 3. Qu’est-ce qui motive le hater à clamer ainsi agressivement son opinion à la face du monde ? Une émotion. Sans cette émotion, il n’aurait jamais eu l’envie de s’exprimer comme il l’a fait. Quelle émotion ? Souvent, même s’il ne l’avouera jamais, et surtout pas à lui-même, il s’agit de l’envie. Un des points communs de tous les haters du monde est qu’ils ont un succès bien moindre que celui qu’ils haïssent. Ceux qui ont autant de succès que vous ou plus et ne sont pas d’accord avec vous ne seront en général pas agressifs, et encore moins insultants. Comme le dit Eric Hoffer dans son magistral livre The True Believer, “Même dans le cas d’un grief juste, notre haine viens moins du mal qui nous a été fait que de la conscience de notre impuissance, de notre inadéquation et de notre lâcheté – en d’autres mots de notre mépris de nous-même. Quand nous nous sentons supérieur à nos tourmenteurs, nous allons probablement les mépriser, peut-être même en avoir pitié, mais pas les haïr” et il ajoute : “il est plus facile de haïr un ennemi qui a beaucoup de bien en lui que quelqu’un qui est complètement mauvais. Nous ne pouvons haïr ceux que nous méprisons”. Et, comme le dit Aurélien Amacker de Readme I’m Famous, “les haters parlent de vous, et vous ne parlez pas d’eux. Qui croyez-vous a le plus d’importance ?”. Votre premier hater est donc une pierre blanche qui vous montre que vous êtes sur le bon chemin. Un conseil : achetez maintenant une bonne bouteille de champagne, mettez-la au frais, et fêtes-la péter pour le jour de votre premier hater . Un autre conseil : comme le hater sera à la recherche de tout ce qui est négatif en vous pour l’amplifier, il pourra aussi être un des premiers à remarquer une erreur que vous avez faite. Sachez en tirer parti pour vous améliorer. 7. L’affiliation transparente, tu pratiqueras. Même si la publicité (et notamment Google Adsense) est le moyen le plus facile de gagner ses premiers euros sur Internet, l’affiliation bien pratiquée est un moyen beaucoup plus efficace de gagner de l’argent, car les sommes gagnées à chaque vente sont beaucoup plus importantes que les gains au clic. IMPORTANT : soyez toujours transparent, c’est à dire indiquez à vos lecteurs que vos liens sont des liens affiliés, et donnez vos véritables impressions sur le produit (s’il ne vous plaît pas n’en parlez pas). Faites une liste de points forts et de points faibles. Pour commencer : affiliation sur des produits physiques, Amazon et Commission Junction. Sur des produits numériques : 1TPE et Clickbank (commissions beaucoup plus importantes, de l’ordre de 50%). Attention, même aujourd’hui, la plupart des produits proposés sur 1TPE et Clickbank sont de mauvaise qualité (un signe du manque d’esprit entreprenarial en France, et des opportunités immenses à saisir pour ceux qui l’ont). Faites le tri. Encore une fois, ne conseillez jamais un produit que vous ne conseilleriez pas à votre mère. NOTE : les liens vers 1TPE et Clickbank sont des liens affiliés. Je touche une petite commission sur chaque nouvelle inscription de vendeur sur Clickbank, et 1 € sur toutes les futures ventes de membres de 1TPE passant par mon lien. Merci si vous le faites . 8. Vendre tes propres produits, tu feras. C’est l’étape qui fera de vous un véritable blogueur pro. Le secret ? Quand vous aurez un lectorat suffisamment important, vous aurez déjà développé toutes les compétences nécessaires pour créer votre premier produit. Vous saurez écrire des articles, réaliser des podcasts et des vidéos : vous serez capable d’écrire un ebook ou de créer une formation audio ou vidéo. Pour la vendre, la technique la plus efficace est de faire un superlancement. C’est une méthode de vente inventée par l’américain Jeff Walker, et qui a été adaptée en France par Christian Godefroy avec sa formation Superlancements (lien affilié). Mais d’autres méthodes existent. L’important, c’est de ne pas juste dire “Bonjour, comment ça va ? Moi j’ai la pêche ! Tiens, et je viens juste de sortir un produit, il est là, cliquez ici !”. Créez plutôt un évènement dont vos lecteurs se souviendront. Offrez quelque chose d’exceptionnel, un bonus, un autre produit pour un temps limité. Demandez à vos lecteurs de commenter votre évènement pour qu’ils puissent voir qu’ils ne sont pas les seuls à être intéressés (cela rassure). Mettez en place une date limite, ou un nombre limité de places pour les aider à dépasser leur procrastination, qui est un mal rampant et extrêmement répandu dans notre société. C’est oui ou c’est non, mais il faut qu’ils fassent un choix. Le “je verrai cela demain” est quasiment toujours synonyme de “je ne verrai cela jamais”. Offrez une garantie en béton (voir plus bas). 9. Ta garantie toujours, tu respecteras. La loi française exige une garantie de 7 jours pour les produits vendus par correspondance (et encore, pas si vous vendez directement aux entreprises), mais allez au-delà : proposez une garantie de satisfaction inconditionnelle de 30 ou 60 jours. Cela rassurera vos lecteurs, et donc augmentera vos ventes, tout en leur permettant de tester à fond ce que vous avez à proposer. Avec une bonne garantie, la décision à prendre n’est plus “est-ce que j’achète le produit ou pas ?” avant l’achat mais “est-ce que ce produit me plaît ou pas ?” après l’achat, et cela les aide donc à dépasser la procrastination, encore une fois si répandue. Cette garantie est également l’ossature qui prouvera votre honnêteté aux yeux du monde, et surtout à ceux de vos lecteurs et clients, donc respectez-la toujours à la lettre. Si vous ne le faites pas, votre chute est imminente. Et si votre produit est de qualité, les demandes de remboursement resteront minimales. 10. Le voyage, autant que l’objectif,  tu apprécieras. Les gars, surtout, amusez-vous. Sérieusement. Prenez du plaisir à franchir toutes les étapes. Fêtez l’accomplissement de chacune d’entre elles, félicitez-vous, et appréciez votre progression. Imaginez-vous avachi dans votre fauteuil à vous faire lobotomiser par la télévision à la place et appréciez la démarche courageuse et tellement plus intéressante que vous avez entrepris. Emerveillez-vous des connaissances que vous avez gagné, des compétences que vous avez développé, des relations que vous avez créé, des retours positifs que vous recevez de vos lecteurs, de la beauté et de la magnificence de la vie et de la chance incroyable que vous avez de vous être lancé dans une aventure tellement plus excitante que le quotidien gris de la majorité des gens. De cette manière, même si vous n’atteignez pas l’objectif, vous serez heureux d’avoir parcouru le chemin.

]]>
Wed, 19 Oct 2011 12:00:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/397/Les-10-commandements-du-Blogueur-Pro
Pourquoi vous devez créer des produits de qualité http://www.olivier-roland.fr/items/view/179/Pourquoi-vous-devez-crer-des-produits-de-qualit

Voici ce que j’ai reçu hier dans ma boite email :

Ça fait plaisir. Vraiment. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles il est important de créer des produits de qualité. Tout d’abord, parce que si vous proposez une garantie satisfait ou remboursé comme je le fais pour Blogueur Pro, il est préférable que votre produit soit top si vous ne voulez pas avoir 90% de vos clients qui demandent un remboursement. Et ensuite parce que si vous vous dépassez vraiment, si vous vous investissez vraiment pour aider vos clients à réussir, vous recevrez parfois de bonnes surprises. Comme cette vidéo. Ou des emails de remerciement chaleureux. Ou des témoignages sur la puissance de votre formation, et à quel point elle a aidé vos clients à réussir. Et cela, au-delà de la réussite commerciale de votre formation, est la véritable récompense. Si vous combinez un marketing efficace  ET un produit de qualité, vous pouvez gagner beaucoup d’argent ET rendre réellement service à vos clients. Avoir la réussite financière ET la reconnaissance. Vos clients honnêtes, comme ici Stéphanie de Richesse éthique, reconnaitront la qualité de votre travail. Et vous le feront savoir. Je suis actuellement à Québec, et un de mes clients a tenu à m’inviter au meilleur restaurant de la ville. Il m’a ensuite offert une visite privée dans des coins normalement inaccessibles aux touristes, et m’a ensuite invité chez lui pour me présenter à sa famille. Il est à la tête d’une importante banque de la région, gère 85 personnes et a récemment créé son blog, le manager urbain. Son blog vient juste de démarrer, et il n’est pas particulièrement pressé de le monétiser, mais il trouve la formation Blogueur Pro tellement excellente qu’il a tenu à me rencontrer, à m’offrir tout cela pour me remercier, et a même payé une séance de coaching privé. Tout cela ne serait jamais arrivé si je n’avais pas mis tout  ce que j’avais pour créer une formation excellente qui aide vraiment ses membres. Car contrairement à ce que certains croient, un marketing efficace n’est pas synonyme de produit de mauvaise qualité. Et un produit de bonne qualité aura de grandes chances de ne pas se vendre sans marketing efficace. Vous DEVEZ mêler excellent marketing et excellent produit si vous voulez être autre chose qu’un feu de paille ou un génie incompris. Si vous avez un produit de qualité, créé par votre passion et votre désir de la partager, c’est même votre principale mission que d’utiliser un marketing intelligent et efficace pour le faire savoir au monde. Les membres de la formation n’ont commencés qu’il n’y a que quelques mois, mais ceux qui appliquent ont déjà des résultats impressionnants. Apprendre la photo, Décodeur du non-verbal, L’ordonnance ou la vie, Gagner de l’argent grâce aux paris sportifs, SOS stress, Star en maths, Copywriting pratique, Randonner malin et bien d’autres décollent et commencent à devenir les leaders de leur domaine, quelques mois seulement après avoir démarré. Il est encore trop tôt pour la majorité d’entre eux pour commencer à gagner sérieusement de l’argent (ils n’ont même pas encore atteint le module sur la monétisation des blogs dans la formation ) mais ils sont très bien partis et pour beaucoup leur trafic est en croissance exponentielle. Car la formation Blogueur Pro n’a rien à voir avec le fait de devenir riche rapidement et sans effort. Elle se focalise sur la création d’un véritable business, dont le socle (le blog) est une plateforme solide et automatisable conçue pour durer des années et être une fondation sur laquelle s’appuiera votre entreprise et votre style de vie. Il n’est pour le moment pas possible de s’inscrire à la formation. Le cas de Stéphanie est exceptionnel. Je vais peut-être rouvrir quelques places à l’occasion d’un prochain séminaire en ligne. Le mieux pour être informé de l’organisation d’un prochain séminaire est de vous inscrire sur la liste d’attente. Et vous, avez-vous déjà reçu de telles vidéos, ou des témoignages de clients ultra-satisfaits ? Cela fait plaisir, n’est-ce pas ? Si oui, partagez-cela avec nous dans les commentaires !

]]>
Fri, 08 Jul 2011 18:47:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/179/Pourquoi-vous-devez-crer-des-produits-de-qualit
Duel au sommet : Sébastien le Marketeur Français Vs Olivier Roland http://www.olivier-roland.fr/items/view/84/Duel-au-sommet-Sbastien-le-Marketeur-Franais-Vs-Olivier-Roland

Comme je l’ai déjà mentionné à de nombreuses reprises, je considère Sébastien le Marketeur Français comme un ami et un mentor. Il m’a beaucoup aidé pour atteindre le succès, en m’ouvrant notamment les portes du marketing efficace alors que j’avais de nombreuses idées préconçues et de conceptions erronées sur le sujet. Cependant, cela ne veut pas dire que je sois d’accord avec tout ce qu’il fait ou dit. Récemment, j’ai participé en tant qu’intervenant à un séminaire de 2 jours organisé par Sébastien, “Séduire le Client”, qui a réuni près de 200 personnes à Paris.

Pendant mon intervention sur “Comment utiliser un blog pour développer votre entreprise” Ce séminaire était génial, j’y ai rencontré beaucoup de mes clients et des dizaines d’entrepreneurs motivés, parfois à la tête d’entreprises bien plus importantes que la mienne, qui m’ont indiqué qu’ils apprennent beaucoup grâce à mes formations et celles de Sébastien. ça a été une surprise de voir qu’autant de gens me connaissaient et venaient me remercier pour ce que je leur ai apporté. Merci beaucoup si vous êtes venu me voir, cela m’a fait très plaisir !
Il régnait une excellente ambiance, propice aux partenariats, aux échanges et aux rires. J’aime beaucoup cette maxime “Il faut travailler sérieusement sans jamais se prendre au sérieux”, et on peut dire qu’elle a été merveilleusement appliquée lors de ce séminaire, comme cette photo des 4 intervenants (Sébastien, David Jay, Aurélien Amacker et moi-même), prise juste après une chorégraphie le matin du 2ème jour, vous le prouve :

Les 4 intervenants du séminaire, tout en couleurs après une belle chorégraphie
A la fin de chaque journée, nous nous réunissions entre intervenants, chapeaux de paille sur la tête, collier de fleur autour de cou, avec un bon rhum planteur (origines Guadeloupéennes de Sébastien obligent) pour nous détendre et discuter des évènements de la journée.

Le désaccord Ces discussions se sont souvent prolongées tard, parfois jusqu’à une heure avancée de la nuit, avec souvent d’autres entrepreneurs prestigieux de l’Internet Français. Et c’est durant une de ces discussions qu’il s’est trouvé que Sébastien et moi étions en désaccord sur un point…

En pleine séance de débriefing après la 1ère journée. Il ne manquait que les cocotiers de la Guadeloupe ! Nous discutions de la meilleure manière de démarrer sur Internet en partant de zéro. Nous étions tous les deux d’accord sur le fait qu’un blog est une excellente plateforme pour démarrer (Sébastien a démarré sa première entreprise à partir d’un blog) et que nouer des partenariats peut être un formidable accélérateur pour une entreprise (un de mes clients, Anthoni Brihi a par exemple fait décoller son entreprise en appliquant un conseil que je lui ai donné en relation avec les partenariats). Jusque-là tout allait bien dans le meilleur des mondes. Et puis, tout a basculé… J’ai affirmé que le moyen le plus rapide de monétiser un blog est de développer une liste, puis de vendre des produits en affiliation grâce à elle. Sébastien a rétorqué que le moyen le plus rapide de monétiser un blog est de développer une liste, puis de vendre ses propres produits grâce à elle. Je suis on ne peut plus en désaccord sur ce point : vendre ses propres produits permet certes de générer des marges supérieures, et d’avoir potentiellement des cohortes d’affiliés qui nous promeuvent, mais cela prend beaucoup de temps pour créer ses produits, et les risques de faire des erreurs sont grands au départ, dans l’angle d’approche, le packaging, la page ou la vidéo de vente, etc. Au contraire, les produits affiliés ont l’immense avantage d’être déjà prêts, et d’avoir déjà été testés et (normalement) de se vendre déjà. Il est même possible de déterminer les performances de vente de nombreux produits affiliés quand on sait comment s’y prendre, et c’est un immense avantage pour monétiser rapidement son blog. Sébastien ne s’est pas laissé convaincre par ces arguments, me rétorquant qu’un produit peut être créé rapidement, et qu’il n’est pas trop difficile d’en vendre au moins un quand on a généré une liste. Malgré une longue discussion, nous n’arrivions pas à trouver un point d’accord. C’est alors qu’une idée a germé dans nos esprits excités d’entrepreneurs… Le concours Nous allons faire un concours : nous allons chacun créer un blog en partant de zéro, sous des noms d’emprunt, et voir qui arrive le premier à faire un nombre suffisant de ventes pour dépasser l’investissement initial. Sébastien va évidemment créer un produit de A à Z, tandis que je me concentrerai sur les produits d’affiliation. Voici les règles précises de ce concours :

Afin de nous mettre dans la position de quelqu’un qui part de zéro, nous n’avons pas le droit d’utiliser nos véritables noms, et de le révéler à qui que ce soit en relation avec notre nouveau blog, tant que le concours n’est pas fini. Evidemment, nous aurons chacun à notre disposition notre expérience, mais il aurait été difficile de nous l’enlever !
Il nous est interdit d’utiliser nos sites et nos listes existants pour amener du trafic sur ce blog De même, il est interdit de faire une mention directe ou indirecte de ce blog sur nos sites, qui pourraient conduire des personnes à le trouver Dès que le nom de domaine est réservé (donc dès que la niche et le nom du blog seront trouvés), il sera interdit de travailler plus de 5 heures par semaine sur cette niche Le budget initial est de 50 €, et ne peut pas être dépassé. C’est largement suffisant pour créer un blog et investir dans les premiers outils qui conduisent à sa monétisation Le choix de la niche est entièrement libre Le gagnant sera le premier à dépasser l’investissement d’origine avec des ventes Le concours se termine officiellement le 31 mai : si d’ici là aucun n’a atteint l’objectif, le gagnant sera celui qui aura la liste la plus importante, et à défaut celui qui aura le trafic le plus important

Voilà pour ce concours qui risque d’être passionnant ! Nous essaierons de rédiger un article hebdomadaire sur nos blogs pour expliquer ce que nous avons fait pendant nos 5 heures hebdomadaires, sans jamais nommer l’URL ou le nom du site, ou donner d’indices qui vous permettraient de le trouver, afin de ne pas fausser le concours . Evidemment, dès que le concours sera terminé, nous révèlerons nos blogs respectifs, et sans doute plus précisément les stratégies que nous avons employées pour réussir. Voyage en Inde Je pars dans ce concours avec un désavantage de taille : je serai en Inde du nord du 17 avril au 3 mai inclus, et je me suis promis de ne pas travailler pendant tout ce temps (je vérifierai juste mes emails de temps en temps et tournerait une ou deux vidéos). Sébastien aura donc 15 jours de plus que moi pour réussir. Malgré ce désavantage, j’ai toutefois confiance dans le fait que je peux le battre, tout simplement parce que j’ai un avantage en ne visant que la vente de produits affiliés : je n’aurai pas à créer le produit, ni à créer la page de vente et l’angle d’approche ! Que pensez-vous de ce concours ? Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires ! (si vous étiez au séminaire SLC, dites-moi aussi ce que vous en avez pensé, cela me fera plaisir ). PS : non, la vidéo de la chorégraphie ne sera pas diffusée. C’était une exclusivité réservée aux membres de Séduire le Client !

]]>
Tue, 12 Apr 2011 13:00:00 +0200 http://www.olivier-roland.fr/items/view/84/Duel-au-sommet-Sbastien-le-Marketeur-Franais-Vs-Olivier-Roland